Vous pouvez retrouver les documents ici :



Afin de permettre un retour des activités de plongées, dans le contexte sanitaire particulier lié au COVID-19, le CPMC a élaboré un protocole sur la base des directives et préconisations gouvernementales, des autorités de santé et de la FFESSM. Ce protocole est le fruit d'un travail collaboratif des membres du bureau et d'adhérents de bonne volonté soucieux de partager leur bon sens et leur vécu.

L'objectif est clairement de concilier l'activité de la plongée et les impératifs de santé mais également de rassurer tous ceux qui, légitimement, s'inquiètent et s'interrogent sur la poursuite de nos activités subaquatiques, notamment jusqu'à la fin de l'été.

ATTENTION, Ce protocole reflète l'état de l'art connu au moment de sa rédaction. (18 mai 2020)

REFLEXION, BON SENS, PRAGMATISME, ABSENCE DE PRECIPITATION DANS LA MISE EN OEUVRE, RESPONSABILITE INDIVIDUELLE et RESPECT.

 

  1. ACCES AU LOCAL PLONGEE :
  •  Les règles barrières connues de tous maintenant sont à respecter rigoureusement. A cet effet, un affichage standard de ces mesures a été mis en place à l'entrée du local, ainsi que du gel hydro-alcoolique et des masques (à destination de ceux qui n'en possèderaient pas, la règle étant l'autonomie et la responsabilisation individuelle). Le port du masque ne sera pas obligatoire aux abords du local, sous réserve de respecter les distances prescrites (1m). Dans le cas contraire, il s'imposera à tous.
  • L'accès au local est interdit, à l'exception d'une personne (autonome, cadre...) chargée de l'ouvrir, de distribuer les clés du bateau au pilote, de remettre les fiches sécurité au DP, de sortir le sac de sécurité et d'éventuels matériels. Une tresse rubalise matérialise le périmètre interdit.
  • L'accès au local des blocs est interdit, à l'exception d'une personne (autonome, cadre...) chargée de l'ouvrir, de distribuer les blocs et d'assurer, le cas échéant, le gonflage.
    Les deux fonctions (local et blocs) peuvent être cumulées.
  • Les personnes désignées supra assurent les fonctions décrites durant toute l'activité (avant et après la plongée), à savoir :
    • Se désinfecter les mains dès l'arrivée et avant toute manipulation.
    • Sortir le chariot de transport des blocs.
    • Mettre le sac de sécurité sur le chariot.
    • Sortir les blocs du local et les remettre aux plongeurs.
    • Chaque plongeur repère son bloc et le met lui-même sur le chariot (bloc seul).
  • Des masques et des gants ont été mis dans les deux sacs de sécurité et du gel hydro-alcoolique se trouve dans le bateau.
  • Directives particulières communes (plongeur, pilote) :
    • Désinfection des mains avant toute manipulation.
    • Chacun s'occupe de son seul matériel.
    • Chacun se change dans sa voiture ou devant le local mais aucun sac n'est stocké dans le local (à mettre dans la voiture).
    • Les blocs sont gréés sur le quai.
    • Chacun apporte sa bouteille d'eau (mini 1L) et son petit goûter, idéalement son propre stylo avec son carnet de plongée.
    • Chaque plongeur doit détenir les documents réglementaires habituels (licence, certificat médical) mais également une "attestation de santé pour la reprise des activités subaquatiques post confinement" (modèle dans la dernière partie §4).

Il est préférable d’imprimer et de signer ce document chez vous avant de venir mais des exemplaires vierges seront disponibles au local. Pas d'attestation, pas de plongée !

 


  1. A BORD DU BATEAU :
  • Respect des règles de distanciation : 10 personnes maximum sur le bateau, soit :
    • 1 pilote/plongeur (éventuel, dont le matériel est entreposé dans l'escalier gauche/bâbord).
    • 3 plongeurs sur le banc latéral droit/tribord.
    • 3 plongeurs sur le banc latéral gauche/bâbord.
    • 2 plongeurs sur le banc arrière. (Désignés lors du briefing quai)
    • 1 plongeur dans l'escalier droit/tribord (matelot).
  • 1 matelot est désigné par le pilote pour l'aider dans les manœuvres particulières (bouts, mouillage, nettoyage et désinfection).
  • Il s'agit de limiter le nombre de personnes qui touchent à tout !
  • Le matériel de plongée est gréé sur le quai et chargé sur le bateau après le briefing quai.
  • Le briefing général est fait à quai. Le DP rappelle en particulier les règles sanitaires à respecter et les modalités d'embarquement/débarquement du bateau, de mise à l'eau, attribution des rôles de chacun...
  • Un marquage spécifique a été mis en place sur le bateau (condamnation des tendeurs inutilisables). A respecter scrupuleusement.
  • Lors de l'embarquement/débarquement une seule personne à la fois sur le ponton. Priorité au "portant" (celui qui est chargé).
  • Chacun reste à sa place, pas de déplacement sauf nécessité impérieuse.
  • Le port du masque est obligatoire à bord.
  • Manœuvres particulières :
    • Seul le pilote accède à la cabine.
    • Les 2 plongeurs du banc arrière s'occupent des bouts arrières (au départ et à l'arrivée) ainsi que des échelles arrières.
    • Le matelot désigné prend en charge le guindeau (ancre), à l'exception de la télé commande (pilote), met en place le pavillon alpha, les lignes de vie et de halage, décroche/raccroche les amarres à l'avant, ouvre/ferme la porte latérale. La porte est fermée par le pilote s'il ne plonge pas.
  • Sur site, briefing de plongée (bref) par le DP qui coordonne la mise à l'eau. Il ne doit jamais y avoir plus de 1 palanquée en même temps au mouillage.
  • Prévoir un petit sac, étanche de préférence, pour ranger le masque de protection sanitaire avant de plonger.
  • Ne pas cracher dans le masque et privilégier les autres moyens antibuée. (Des spray anti-buée seront à disposition sur le bateau pour ceux qui n’en ont pas encore)
  •  En fin de plongée :
    • Chacun retrouve sa place, se déséquipe et remet son masque de protection sanitaire.
    • Quand tout le monde est à bord, les échelles sont remontées (plongeurs du banc arrière).
    • Pas d'échange de nourriture ni de boisson.
  • Pas de changement de tenue, à l'exception du pilote/plongeur qui se change pour éviter un excès d'eau dans la cabine.
  • Navigation, chacun à sa place.

 


  1. AU RETOUR DE PLONGEE :
  • Mêmes conditions pour le déchargement du matériel (chacun s'occupe de son seul matériel), l'ouverture et l'accès au local.
  • Le matériel est dégréé sur le quai et seuls les blocs nus et le sac de sécurité sont chargés sur le chariot.
  • Le matériel perso n'est pas rincé au club mais à domicile
  • Les blocs sont déposés en face de la grille de la station de gonflage et rincés par les plongeurs. La poignée est désinfectée avant gonflage par le responsable
  • Désinfection du bateau : en plus du nettoyage habituel, le bateau doit être désinfecté avec un produit homologué répondant aux normes EN14476 (pilote et matelot)
  • Cabine : barre, poignées, manettes, télécommande…tout ce qui a été manipulé.
  • Bateau : bancs, échelles, poignée porte latérale, pavillon alpha...

 


  1. POINTS PARTICULIERS

 Il est essentiel de limiter les échanges matériels. A cet effet :

  • Cartes de plongées : vérifier avant chaque départ que le solde de la carte est positif, fichier en ligne dans la rubrique « doodle » Le cas échéant, privilégier le virement bancaire (rib cpmc sur le site rubrique « inscription au club » tout en bas)
  • Carnets de plongées : chacun son stylo.

 

 Attestation de santé pour la reprise des activités subaquatiques post-confinement COVID-19"

"Il est demandé, selon les recommandations de la FFESSM, de passer une visite médicale avant toute reprise de l'activité si vous êtes dans un des cas suivants :

  1. Le pratiquant ayant présenté une infection à COVID-19 et ayant nécessité une hospitalisation ;
  2. Celui ayant présenté une infection à COVID-19 n'ayant pas nécessité une hospitalisation ;
  3. Celui ayant présenté des symptômes compatibles avec une infection liée au COVID-19 ;
  4. Celui sans symptôme mais ayant fait l'objet d'un dépistage positif pour le COVID-19 ;
  5. Pratiquant sans symptôme mais ayant été exposé durant le confinement à une ou des personnes infectées par le COVID-19."

Ce document daté et signé engage la responsabilité du plongeur en cas de fausse déclaration.

Le directeur de plongée si nécessaire interdira la plongée à tout contrevenant ou récalcitrant au protocole ci-dessus.